Le Luxe

Publié le par La Peintre

Ce mois-ci, comme tous les 15 du mois à midi tapante heure très avancée de l'est (Paris), nous publions un article ensemble avec
nos amis de LA REDAC DU MOIS
 (en lien sur la colonne de gauche).
 N'hésitez pas à leur rendre visite et à laisser un commentaire ! Allez-y,  la visite de blog en blog va commencer !


Et pour commencer, la Rédac de Tea for two ...

A peine sortis des émotions du Party de bureau, voilà que nous devons à présent faire face à la frénésie des achats de noël, au désordre et à la folie qui envahissent nos villes, nos rues et nos demeures.

Les Champs-Elysées (courtoisie du web)

J'ose à peine imaginer à quoi doit ressembler the Fith avenue en ce moment. A en juger d'après le petit aperçu que nous en avons eu l'été dernier, cela doit être plutôt impressionnant !

J'en viendrais presque à regretter les Champs-Elysées et ses boutiques de luxe. Il faut admettre que cela vaut vraiment le détour. Mieux encore, l'avenue Montaigne et les fantômes qui hantent ses trottoirs : Coco Chanel, Marlene Dietrich, la Callas ... Tout un art de vivre aujourd'hui disparu, qui marque le vrai luxe, marque à la fois de raffinement, de classe et de discrétion.

Version américaine de Fauteuil d'Orchestre

(courtoisie du web)

Je suis allée deux fois à la Tour d'argent. Une fois avec mes patrons, des japonais qui ont expédié l'affaire en 50 minutes montre en main. Un crime ! La seconde fois, c'était en famille : le genre de folie qu'on ne fait qu'une fois dans sa vie. Autant dire que là, nous en avons vraiment profité. Et en plus, nous avons eu droit à la visite des caves et pu admirer des bouteilles qui remontaient à la révolution française.

caves Tour d'Argent (courtoisie du web)

Le vrai luxe, ce n'est pas étaler sa richesse, loin de là. Ca, c'est de la vulgarité. C'est plutôt une attitude, qui consiste à goûter et apprécier les bonnes choses de la vie avec raffinement.
Déboucher une bouteille de champagne autour du foyer, écouter le feu crépiter, regarder les bulles crever la surface de la coupe qui nous rafraîchit les doigts, tout en rêvant à la magie de noël... On pourrait presque entendre le traîneau du Père Noël se poser sur le toit.



Prendre le temps. Et si, finalement, c'était cela, le luxe ? Comme l'écrit Baudelaire dans son invitation au voyage

luxe, calme et volupté.



Publié dans La rédac du mois

Commenter cet article

Lady Iphigenia 16/12/2007 19:33

La discrétion et le rafinement n'est pas donné à tous les riches. :-)

Chantal 15/12/2007 23:30

C'est tellement beau l'avenue Montaigne en cette période de Noël... les marques de luxe peuvent se payer le luxe d'avoir de belles vitrines, et nous le luxe de les admirer...

La Peintre 16/12/2007 02:17

Eh oui ! Comme je n'ai pas l'intention de retourner en France avant au moins 3 ans, j'apprécierai encore plus la prochaine balade que j'y ferai.

Gally 15/12/2007 20:47

Salut,

Pour le moment en région parisienne, mais mon luxe pour 2008 serait de mettre le cap sur la Nouvelle-Zélande !

La Peintre 16/12/2007 02:17

Waouh ! Ca, c'est ce qui s'appelle voyager, dis moi !

hibiscus 15/12/2007 16:11

Oui, il faut savoir profiter du temps aussi !(J'ai changé mon blog d'adresse : http://hibiscus78.over-blog.com/)

La Peintre 16/12/2007 02:18

Bien noté ! J'ai corrigé dans la page des liens.

Joël 15/12/2007 14:28

La tour d'argent en cinquante minutes en parlant boulot tout le temps, et en plus pas de place pour poser ses notes entre le petit pot de beurre et tous ces couverts à poisson. Boire du coca avec la poisson et prendre du coca light avec le plateau de fromage. Super luxe!Le temps c'est ça le luxe  c'est exactement ma thèse!Au plaisir.Joël

La Peintre 16/12/2007 02:21

Heureusement, j'ai échappé au coca ! Et fort heureusement, ils n'ont pas parlé boulot. C'est peut-être pour cela que le repas a été aussi rapide ... Et c'est peut-être aussi pour cela que mes patrons avaient eu une réservation aussi facilement : les vrais clients, ceux qui savent prendre le temps d'apprécier, sont arrivés après pour un second service.