Une clé pour les mal logés

Publié le par La Peintre & le Samouraï

Dimanche j'ai écouté sur France Inter une émission très intéressante sur le problème du logement. C'est un des problèmes majeurs de notre société avec l'emploi, l'éducation et l'écologie.
Je trouve anormal qu'il y ait des logements vides à Paris, juste parce que les proprios ne veulent pas baisser leurs loyers. On devrait les taxer lorsqu'ils ne louent pas, plutôt que de les taxer lorsqu'ils louent. Ce serait plus logique, non ?
On devrait aussi supprimer l'obligation de recourir non seulement à un garant mais aujourd'hui carrément à deux garants plus 2 mois de caution d'avance - en théorie récupérable en fin de bail mais c'est de la théorie dans la plupart des cas - plus le mois en cours, soit 3 mois à payer d'avance, voire plus quand on passe par agence.
C'est devenu impossible de se loger aujourd'hui. Sans compter que le locataire est en réalité tenu non seulement d'entretenir mais de rénover le logement !
On me dira que non, ce n'est pas vrai, que j'exagère, mais moi j'ai l'expérience inverse. Non seulement je n'ai pas récupéré ma caution mais en plus j'ai du payer 3000 € à mon ancien propriétaire juste parce que j'avais signé sur l'état des lieux d'entrée "Etat d'usage" au lieu de  "Etat usagé". Il y avait de gros travaux à faire à mon entrée dans les lieux et j'en ai été jugée responsable, c'est injuste mais c'est comme ça : c'est même passé au tribunal et le juge m'a dit que j'étais coupable de négligence, j'aurais du refuser de signer l'état des lieux et envoyer des lettres recommandées, mais comme j'avais du mal à payer le loyer je n'ai jamais osé réclamer.
C'est comme ça, je n'ai pas l'intention de pleurer, de toute façon c'est du passé - cf. les années en 2 et en 7. C'était juste pour illustrer mes propos par du vécu, mais il y a des cas bien plus dramatiques : des personnes salariées obligées de dormir dans leur voiture ou à l'hôtel. Et ça, je trouve que c'est parfaitement intolérable. Y a-t-il un seul politique qui ce soit ému de cette situation ? Aucun. Si, bien sûr : pour du bla-bla électoral. Mais aucun n'a soulevé le problème du double garant et de la caution.
Reste que la situation du logement aujourd'hui en France est proprement scandaleuse.
Pour en revenir à mon émission sur France Inter, elle m'a permis de découvrir l'association Habitat et Humanisme qui se fait l'intermédiaire entre les propriétaires et les locataires : Habitat et Humanisme loue des logements (à tarif préférentiel mais c'est dans l'intérêt des proprios qui ont la garantie d'avoir des locataires soigneux) et les sous loue ensuite à des personnes qui sont dans la précarité, ou bien se porte garant pour eux. Et ça marche ! Habitat et Humanisme a également lancé l'opération "une clé pour un logement" : en achetant 4 porte-clés à 2 € on soutient leur activité. Ca ne va peut-être pas résoudre le problème du logement en France, mais en tout cas cela peut y contribuer.

Publié dans Tea for two

Commenter cet article

Ervalena 18/01/2007 14:48

Ah, tu commences à militer pour les Droits de l'Homme c'est bien ça! et ça fait réfléchir surtout après avoir lu les témoignages d'Olivier qui explique qu'au Canada c'est le Paradis à côté de chez nous!
A propos: Clémence a enfin un emploi dans une brasserie à Coutevroult. C'est plus près à 15km et elle en travaillera pas le WE. Elle a fait sa première journée hier, et le contact a été bon...
La patronne est libanaise d'origine! et c'est chez elle qu'a atterri la petite apprentie noire refusée à 26 autres endroits!! Scandaleux de découvrir cela chez nous la soit disant Patrie des Droits de l'Homme!
Je suis écoeurée! La patronne enseigne la danse le soir... Elle part aux USA en février donner des cours de danse et Clem aura sa semaine de congés payés!
pas banal ça!
plus ça va plus je suis déçue par la France et certains français... :-(

La Peintre & le Samouraï 18/01/2007 20:15

Non, je n'ai pas chanchééé !Et je ne milite pas non plus car je ne veux pas m'éparpiller dans toutes les directions. Simplement quand je vois une cause juste je le signale. Je ne suis pas une théoricienne, je ne m'engage que pour des causes que je comprends pour les avoir expérimentées moi-même. Mais il est vrai que j'ose un peu plus m'affirmer, même si je me fais systématiquement descendre par mon entourage quand je prends la parole sur des sujets qui me tiennent à coeur, tels que le logement, les charges sociales, la sécu, ou bien encore l'environnement. Il faut croire que je suis totalement à contre-courant ... enfin en France, en tout cas !En tout cas, bravo pour Clémence, elle mérite d'être reconnue à sa valeur.