Les animaux de compagnie

Publié le par La Peintre & le Samouraï

Chaque mois, le 15 très exactement, notre groupe de blogueurs publie un article à midi heure française sur le même thème.

Le mois dernier c'était sur la politique, en février sur la cuisine et en janvier sur les résolutions du nouvel an.

Cette fois-ci le thème de LA REDAC DU MOIS porte sur LES ANIMAUX DE COMPAGNIE et nous serons en principe 17 à participer.

N'hésitez pas à aller rendre visite aux blogs cités en lien ci-contre (colonne de gauche) ET BONNE LECTURE !

Oriane est entrée dans ma vie en mars 1999. Agée de 6 mois, elle venait d'une famille qui ne pouvait pas la sortir aussi souvent que sa vitalité l'exigeait et je l'ai donc adoptée avec joie. Dès son arrivée elle m'a accompagnée dans mes virées à travers champs et forêts, à cheval (enfin, elle au sol, moi à cheval). Au début je la tenais en longe pour les passages de route, et puis elle a très vite compris qu'elle avait tout intérêt à me suivre si elle ne voulait pas être distancée. C'est comme cela qu'elle a appris à obéir à la voix, beaucoup plus qu'à la laisse où, finalement, on s'embrouille toutes les deux. L'inconvénient majeur, c'est que les promeneurs ne le comprennent pas : je me fais souvent insulter par des gens qui passent leur temps à hurler et frapper leur chien tellement ils en ont peur. Comme disait Coluche, il y a des gens qui font des enfants parce qu'ils ne peuvent pas avoir de chien !

Toujours est-il que la première année a malgré tout été assez sportive : 2 télécommandes de télé, 1 appareil photo, 1 enregistreur et un nombre incalculable de paires de chaussures ont été dévorés. Au moins, mes enfants rangeaient leurs chaussures à cette époque. Le problème, c'est que dès qu'Oriane c'est calmée, ils se sont calmés eux aussi avec le rangement.

Oriane fait partie de notre vie depuis 8 ans et Gilles l'a adoptée avec plaisir, lui qui avait peur des chiens (parce qu'il ne les connaissait pas en fait). Elle est là quand nous sommes gais, quand nous sommes tristes. C'est une véritable éponge à émotions : quand j'ai du chagrin elle arrive et pose sa tête sur mes genoux, ce qui me redonne instantanément le sourire.

Elle nous suit partout : au marché (surtout devant les poulets rôtis), au square (elle joue au ballon avec Ziggy), en forêt. Par contre elle va un peu plus lentement maintenant : elle ne me suit plus à cheval et elle a un peu de mal à nous suivre à vélo. C'est normal, elle va sur ses 9 ans, ce qui est vieux pour un labrador.

Mais elle a encore une belle énergie et elle va nous suivre au Québec, où elle coulera une vieillesse heureuse.

En attendant, voici quelques images du week-end dernier, passé dans la Baie de Somme (comme quoi elle nous suit vraiment partout).

Publié dans La rédac du mois

Commenter cet article

ervalena 20/05/2007 22:20

Je connais Oriane, quand je vais chez sa maîtresse, elle vient tout de suite me baver joyeusement dans les mains. Plus affectueuse qu'elle c'est dfficile!
Ce mois ci je n'ai pas écrit d'article faute de temps, mais j'espère me rattrapper la prochaine fois!

hibiscus 17/05/2007 15:25

En effet, pour en venir à taper un chien qui n'a rien fait de mal, il doit pas être bien dans sa peau ce pauvre homme ... Et Ziggy, c'est aussi un labrador ? :-)

La Peintre & le Samouraï 18/05/2007 12:50

Les gens ici sont trop agressifs pour nous et c'est pour ça que nous quittons la Seine Saint Denis pour le Québec ! Quant à Ziggy, regarde la photo avec l'âne sur notre article du 14 mai, tu verras qu'il n'a rien d'un labrador ;-)

hibiscus 16/05/2007 23:31

Oriane, c'est un très beau nom. Et c'est vrai que les labradors sont adorables !Mais je voudrais dire quelque chose quand à la tenue en laisse. Ici, en Suède, je m'énerve contre le fait que les gros chiens sont en général sans laisse, et les petits en laisse, pour les protéger des gros. C'est dommage ... Il faut aussi penser aux gens qui ont peur des chiens en général et qui n'apprécient pas qu'un chien - même un labrador tout joyeux - vienne leur faire la fête.

La Peintre & le Samouraï 17/05/2007 11:08

Je n'ai pas dit le contraire ! Oriane obéit très bien à la voix et je ne la laisse jamais sauter sur les gens. Le problème, c'est que près de chez moi les gens sont tellement agressifs que je n'ai même pas le temps de la rattacher, ils m'insultent dès qu'ils me voient. Tout récemment, je me suis fait agresser par un vieux qui s'est mis à frapper Oriane avec un bâton alors que j'étais en train de la rattacher : j'avais Ziggy dans une main, Oriane dans l'autre et la poussette au milieu, c'est tout juste s'il n'a pas frappé mon bébé dans sa folie !
Il faut dire que, même si c'est dans un quartier tranquille avec de la verdure autour,  j'habite dans un département particulièrement difficile de la région parisienne. Cela m'étonnerait qu'il y ai autant d'agressivité en Suède tout de même !

Anne 15/05/2007 23:38

Si on se réincarne en animaux, je veux bien être labrador chez vous !

La Peintre & le Samouraï 16/05/2007 11:32

T'es folle ou quoi ?!? Tu ne mangeras plus que des croquettes et tu seras au régime tout le temps (parce que notre Oriane, elle est au régime chez nous, pour ne pas devenir un labrador obèse).
Bon, alors, ce départ pour Montréal, ça approche ?

Lady Iphigenia 15/05/2007 18:54

Les labradors c'est des vrais chiens, comme je dirais! Il sont grands, nobles, affectueux! (j'n'aime pas trop les p'tits chiens hystériques).

La Peintre & le Samouraï 16/05/2007 11:30

Ca, je te le fais pas dire ! J'aime pas les petits chiens, ils passent leur temps à japper pour rien et en plus ils te mordillent les doigts.