Nous avons le CSQ !

Publié le par La Peintre & le Samouraï

Ca y est, nous sommes acceptés au Québec !
Nous avions rendez-vous hier à 15h30 à la Délégation du Québec à Paris et, bien évidemment, nous étions là à 15h. La présence de Ziggy et Cyran n'était pas indispensable mais ils sont venus quand même et ils ont donc assisté à l'entrevue (Ziggy a dormi tout le temps, c'était parfait). Par contre on nous a dit qu'il aurait mieux valu qu'ils ne viennent pas : seule la présence des enfants de plus de 22 ans est indispensable.
Nous avons été reçus à 16h25 et avons terminé à 18h20 : l'entrevue a donc duré presque 2 heures ! Nous avions apporté tous les documents demandés : originaux des diplômes, des certificats de travail, passeports, etc. Comme nous sommes 3, Gilles, Cyran & moi et qu'en plus j'ai fait beaucoup d'intérim ces 10 dernières années, ce qui sous-entend un nombre impressionnant de certificats de travail, le contrôle des documents a été assez long. Mais tout c'est bien passé.
Par contre, je n'étais pas du tout préparée psychologiquement. J'étais persuadée que l'entrevue ne durerait pas plus d'une demi-heure, car j'avais lu des témoignages sur des personnes pour qui cela n'avait duré que 20 minutes ! J'étais très décontractée, naturelle. Mais j'aurais du me préparer davantage. J'ai même été interrogée sur la vie économique du Québec alors que je ne m'y attendais absolument pas ! Là, j'ai bloqué. Je n'ai même pas parlé de Bombardier et d'Hydro-Québec, alors que je connaissais pourtant. Heureusement, Gilles a rattrapé le coup, de justesse, car c'est moi la requérante principale et pas lui, donc c'est moi qui était interrogée en priorité. Il m'a ensuite été demandé d'exposer mes motivations en anglais, ce qui ne m'a pas posé de problèmes, sauf que j'aurais du insister sur l'aspect économique et commercial de mon activité.
Je pense que nous avons été acceptés grâce à mon expérience en secrétariat de direction. En cas de besoin je pourrai toujours trouver du travail dans un cabinet d'avocats d'affaires et c'est important pour le Québec : ça veut dire que je ne me tournerai pas vers l'aide sociale si mon atelier ne fonctionne pas.
Le fait que Gilles ait déjà trouvé du travail a également joué en notre faveur, c'est sûr. Mais nous avons eu le CSQ de justesse, même avec un dossier aussi bétonné que le notre.
Mon conseil a tous ceux qui se présentent à l'entrevue, c'est de bien réviser leurs connaissances sur le Québec, notamment au niveau économique et politique, et de se préparer exactement comme pour un entretien d'embauche.
Prochaine étape : dans 10 jours je vais à une réunion d'information spéciale pour les nouveaux immigrants et le CSQ me sera alors remis officiellement. Ensuite nous déposons notre demande à l'ambassade du Canada (notre dossier est déjà prêt). Il ne nous reste plus qu'à espérer que cela ne prendra pas plus de 2 mois, car Gilles est attendu par son patron le 15 juillet ! Mais étant donné qu'il est déjà dans les fichiers de l'ambassade, ça devrait marcher.
Voilà le récit de notre expérience. L'aventure continue !

Isabelle

Publié dans Tea for two

Commenter cet article

Ervalena 05/04/2007 12:32

Eh bien bravo!!! Je suis impressionnée! Finalement, c'était très bien d'y avoir été décontractos, car si tu avais su ce qui t'attendait, tu aurais peut-être flippé d'avance...
Ce fut un véritable examen... et dire que je pensais que les fameuses connaissances éco-socio-politiques n'étaient requises qu'au moment de l'examen QCM pour devenir Canadien!!!
2heures!!! pfiou! heureusement que Zigounet a été sage! Je suis même surprise qu'on vous ait cuisiné autant compte tenu de ce que tu m'avais dit sur le "bétonnage" de votre dossier...
Cela signifie t'il que les formalités d'immigration deviennet plus exigeantes?
Vous méritez bien votre bouteille de Champomy Bio!!!!
gros bisous et félicitations. Avec ce nouveau pas en avant,; vous vous éloignez de plus en plus de la francitude....