A la découverte d'un endroit que vous aimez

Publié le par La Peintre & le Samouraï

La rédac du mois

 

Le 15 de chaque mois, à midi pétantes, les blogueurs suivants synchronisent leurs montres et publient un article sur le même thème :

Laurent, Olivier, Aurélie, Alcib, Hervé, Hepao, Fred, Lady Iphigénia, Bergere,  Anne-Laure & Hervé, René, Bertrand .

N’hésitez surtout pas à aller les lire !

Nous avons choisi pour notre part

 NEMOURS ET SA REGION



De nous deux, c'est Isabelle qui prend la plume. Et pour cause !

Je n'ai jamais vécu moi-même à Nemours, mais c'est le berceau de ma famille et la plupart de mes souvenirs d'enfance s'y raccordent. Ayant souvent déménagé, mes enfants également y ont leurs attaches et Ziggy, notre petit dernier, est en train d'y laisser pousser quelques racines qui, lorsqu'il sera devenu un canadien pur jus, l'aideront à se construire (avec la Savoie de son papa bien sûr).

Nemours, pour moi, c'est la forêt, les grandes parties d'escalade ou de gendarmes et voleurs à 15 gamins déchaînés, les grand-mères le tricot sous le bras veillant au grain à quelques pas (enfin, surtout la mienne).

Nostalgie ... aujourd'hui les bois sont désertés, les enfants passant probablement plus de temps devant la télé que dehors.

Mais il n'en reste pas moins que c'est un petit coin verdure à une heure de Paris, à découvrir lors d'une balade un dimanche, par exemple.

Feuille de route :
  1. en avion depuis Montréal, aéroport Pierre Elliott Trudeau jusqu'à Orly (c'est plus près) sinon Roissy-Charles de Gaulle, puis continuer en voiture ou en train ;
  2. en voiture depuis Paris, autoroute A6 sortie Fontainebleau direction l'Obélisque,  Nationale 7 jusqu'à Nemours (15 kms) - sinon, il y a une sortie à Nemours, mais on paie le péage ;
  3. en train, direction Nevers-Lyon, sortie Saint-Pierre-lès Nemours.


Le visiteur se doit tout d'abord d'aller faire une promenade en ville, faire le tour des Petits fossés, où dans les années 70 nous pêchions mes camarades et moi des écrevisses dans des paniers à salade, puis se diriger vers le Château du XIIème siècle, construit en 1120 par Orson, seigneur de Nemours et vassal du roi Lois VI. Malheureusement le château ne se visite plus.

Ensuite, le dit visiteur peut monter à Saint-Pierre-lès-Nemours et se promener dans les Rochers Gréau, escalader la Tortue  (un truc : c'est plus facile en passant par la tête, côté gauche, il y a 2 prises au niveau des mains) et les rochers tourmentés qui l'encadrent ainsi que les Pyrénés, puis éventuellement grimper en haut du pin parasol qui domine les alentours.


Pourquoi pas ensuite se rendre aux Rochers verts, de l'autre côté de la ville vers l'autoroute et visiter le superbe Musée de la Préhistoire  ?

En traversant le pont, petite pensée émue pour Victor Hugo qui aimait se promener à Nemours et descendait à l'auberge l'Ecu de France, ainsi que pour la famille Dupont de Nemours *.


Le toujours dit visiteur peut ensuite se rendre 10 kms plus loin à Larchant et sa Basilique en ruine, haut lieu du pélerinage vers Saint-Jacques de Compostelle au Moyen-âge (on croise encore souvent des marcheurs avec une coquille Saint-Jacques accrochée à leur bâton de pélerin) puis, tout près, découvrir la forêt qui l'encadre avec en particulier les rochers de la Dame Jouanne ou bien la roche de l'Elephant.




Un peu plus loin on découvre Milly-la-forêt et sa chapelle superbement décorée par Jean Cocteau puis, en remontant vers Fontainebleau , Barbizon le village de peintres célèbre pour la justement nommée Ecole de Barbizon, mouvement de peintres réalistes né autour de 1850 dont certains parmi les plus célèbres représentants sont Jean-François Millet et Alfred Sisley,


 Moret-sur-Loing la ville fortifiée,

Grez-sur-Loing qui abrita les amours de l'artiste peintre Fanny Van de Grift et de l'écrivain Robert-Louis Stevenson, la Tour Ganne et ses jardins médiévaux,


Fontainebleau, son Château, son parc, ses jardins, son manège (clin d'oeil à Ziggy),

sa forêt avec en particulier les Gorges de Franchard et la Mare aux Fées.










J'allais oublier, à 20 kms au sud de Nemours,  Egreville et son Musée consacré au sculpteur Antoine Bourdelle, un lieu absolument enchanteur.

Que dire encore ? Une journée ne suffit pas et s'il faut choisir entre tous ces hauts lieux de notre belle Seine-et-Marne, je conseille d'arriver à Nemours au petit matin et de faire un simple tour de ville, de se diriger ensuite vers Larchant, pique-niquer dans la forêt et terminer par Barbizon, histoire de visiter quelques galeries d'art avant de s'en retourner vers ses pénates.

A condition qu'il fasse beau temps bien sûr ...

S'il pleut, le château de Fontainebleu nous tend les bras avec les superbes fresques de Primatice,  peintre de François Ier et maître de l'école de Fontainebleau (caractérisée par des couleurs acidulées rose bonbon, bleu et vert pâle).

* bien qu'étant née tout près du pont de Nemours, toute ressemblance avec Dupont de Nemours n'est que purement fortuite (eh non, je ne suis pas une riche héritière !)

Publié dans La rédac du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent 15/02/2007 20:46

si je passe du côté de Nemours, je saurai quoi faire maintenant, merci !

Ervalena 15/02/2007 15:29

Isabelle, tu as omis de dire que les toiles ici publiées sont de toi! Je répare cette grave lacune!!! Voilà une artiste peintre qui va rejoindre les cieux canadiens d'ici peu qui aurait pu être guide touristique! Nemours, c'était le Namour de ton enfance!!! ;-)
(et nous avons barbizouillé ensemble à barbizon!!
Biz d'Ervalena
 

bergere 15/02/2007 14:23

Il est vrai que la vie sur un bateau offre une dimension unique au voyage... C'est l'endroit rêvé pour une artiste qui voudrait prendre son temps deconnectée de la societe... La découverte de Nemours fut un plaisir... Peut etre un jour aurais je la chance d'y déambuler...