Notre fête du Canada

Publié le par La Peintre

Pour célébrer le premier anniversaire de notre arrivée dans la Belle Province, nous avons choisi de visiter l'Outaouais,  une partie du Québec que nous ne connaissions pas, et  de faire une première approche de l'Ontario.
Dimanche, nous sommes allés à Montebello,  approximativement à mi chemin entre Montréal et Ottawa, et avons visité le
parc Omega, le paradis des enfants. Après une première prise de contact un peu fraiche (le pauvre était carrément terrorisé), Ziggy s'est peu  à peu dégelé et a profité pleinement de la balade. Nous aussi d'ailleurs. Nous avons fait le tour du parc en voiture, passant au milieu des wapitis, cerfs de Virginie, loups et ours (ces derniers étant tout de même séparés de nous par un clôture). Nous avons également visité une ferme et fait une balade en sous-bois au milieu des cerfs de Virginie, communément appelés chevreuils, la famille de Bambi en fait. Evidemment, la balade à pied est ce que nous avons préféré. Il y avait nettement moins d'humains et plus d'animaux, ce qui n'était pas pour nous déplaire.
Lundi, nous avons visité le
musée des civilisations . L'entrée surtout est très impressionnante, avec des totems monumentaux.
Nous n'avons pas tout vu, car nous nous sommes concentrés sur la partie amérindienne.
Une pure merveille. 5 000 ans de civilisation, fichue en l'air en quelques décennies à peine. L'homme blanc a fait des ravages : entre 1880 et 1930, les jeunes indiens étaient systématiquement séparés de leur famille à l'âge de 6 ans, envoyés dans des pensionnats jusqu'à l'âge de 18 ans, et revenaient ensuite chez eux en ayant oublié leur langue maternelle. Quand je pense que la plupart des québécois que je connais haïssent les indiens et les jalousent, soit-disant parce qu'ils ne paient pas d'impôts, cela me rend malade. Récemment Stephen Harper a demandé pardon aux premières nations pour les injustices dont ils ont été victimes.  On en a très peu parlé au Québec, beaucoup plus en France et dans les provinces anglophones. Mais c'est la moindre des choses que de demander pardon, après avoir exterminé tout un peuple ! Je ne dis pas que les colons ont eu la vie facile en s'installant au Canada, loin de là. Mais il aurait pu y avoir une alliance, comme cela s'est fait d'ailleurs à une époque. Résultat : la culture améridienne est quasimment perdue à jamais. Heureusement, certaines traditions ont survécu et certaines communautés réussissent à s'en sortir avec l'art et le tourisme. Ce qui prouve la force de la tradition. Aujourd'hui les premières nations se battent pour faire valoir leurs droits et elles ont raison. Ouh là ! Je crois que je vais me faire tuer par certains québécois de ma connaissance ... Mais je veux bien me faire traiter de maudite française pour ça.
Après le musée des civilisations, nous avons traversé le pont de la confédération et sommes allés à Ottawa, juste en face. Nous nous sommes baladés devant le Parlement et dans les rues alentour, mais n'avons pas pu nous promener longtemps dans les jardins : il y avait une répétition pour le concert du 1er juillet, fête nationale du Canada. Et en plus, il s'est mis à pleuvoir à verses.
Nous visiterons donc Ottawa une autre fois.

Publié dans Tea for two

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vero 13/07/2008 16:22

belles photos je ne savais pas que c'était votre anniversaire d'arrivée...moi j'ai profité d'Oriane... LOLbizzz

Ervalena 03/07/2008 09:51

Non tu as eu raison d'appuyer là où ça fait mal! Je suis indignée de lire ce que tu viens d'expliquer!!!Après tout les Canadiens blancs ne sont que des ex-Européens qui se sont appropriés des terres déjà occupées par leurs légitimes occupants...A propose d ejustice et liberté: INGRID EST LIBRE!